Éduquer ses enfants dans la joie !

Entrevues Inspirantes
20 Juillet 2017
3 commentaires

Dans cette entrevue, Tarisayi de Cugnac, spécialiste de la parentalité positive, révèle les stratégies pour se faire obéir par son enfant sans avoir à hurler. 

>> PARTICIPEZ GRATUITEMENT AU DEFI 21 JOURS AVEC TARISAYI <<

 

Le cerveau des enfants est sensible à l'inconscient

Nous sommes tous du même avis qu’il est difficile de faire passer un message à un enfant ou lui demander une faveur sans utiliser la force, le chantage, la punition ou s'énerver si nous n'aimons pas la tâche que nous lui demandons d'exécuter. En prenant l'exemple de la table, mettre ou débarrasser la table, une activité que nous mettons souvent en pratique dans le cadre d'une éducation positive, Tarisayi aborde le fait que nous, en tant qu'adultes, n'aimons pas le faire. Et cela, en effet, est ressenti par nos enfants, car avec un cerveau en cours de développement, une partie de son cerveau est beaucoup plus réceptive aux messages inconscients qu'aux messages conscients. Ce qui explique le pourquoi on doit souvent répéter 10 à 50 fois une même chose à un enfant sans réaction et action de sa part. 

En effet, les ondes sont surtout captées par son cerveau, plus dans les parties du cerveau limbique et reptilien que dans le néocortex, partie permettant le raisonnement logique, empathique et conscience morale et qui arrive à maturation à 25 ans. Du coup, les enfants possèdent une grosse captation de tout ce qui est inconscient. Ce qui fait que lorsque nous leur demandons de faire des choses que nous-mêmes n'aimons pas, il va tout de suite le ressentir. Et s'ils n'ont pas envie de le faire, nous sommes certainement obligés d'imposer par la force. Puis, à leur tour, ils l'expriment... Ce qui est tout à fait compréhensible.

Prendre plaisir... à mettre la table !

La première action à faire pour se faire obéir par son enfant, c’est de soi-même montrer qu'on peut prendre plaisir, même à mettre la table. Nicolas, entre autres, il aime mettre une belle table. Oui, car les enfants imitent les choses auxquelles nous prenons plaisir. Aussi, il existe plusieurs clés pour ce genre de tâche que nous n'aimons pas faire. En effet, à un certain âge, notamment, entre deux et quatre ans, l'enfant a envie d'imiter l'adulte, même dans le dressage de table. Pourtant, c'est l'âge où les parents sont craintifs, car l'enfant n'a pas la motricité assez développée au risque de casser des assiettes, des verres... D'où, ils préfèrent le faire discrètement ou même demander à l'enfant de ne pas le faire. Mais en nous comportant ainsi, en ne le laissant pas passer l'aspirateur par lui-même au risque d'aspirer tout l'appartement, nous ne nous rendons pas compte que nous ratons une "étape clé". A cette phase, le mieux est pourtant de le laisser faire, même si c'est fait de manière imparfaite, même si un verre se casse... C'est également une occasion de lui apprendre à utiliser la balayette pour ramasser les débris de ce qui a été cassé. C'est comme consolider et concrétiser cette envie spontanée de l'enfant à tout faire comme un adulte. Et quand cette occasion est saisie à ce moment, c'est bon pour longtemps et cela rentre dans son habitude d'aider papa et maman à mettre la table.

Mais après, lorsque nous passons cette étape et que l'enfant n'a plus envie de mettre la table soudainement, c'est à nous de nous demander si nous aimons vraiment mettre la table. Et souvent, lorsque nous aimons mettre la table ou comme pour Nicolas "mettre une belle table" et que nous parvenons à transmettre ce message à notre enfant, la question sera ensuite : comment passer d'agréables moments ensemble ? Comment bien organiser et choisir les serviettes ? Les plier ? ... Il existe tout un tas de code là-dessus, mais nous pouvons également laisser l'enfant développer un peu sa créativité et le laisser mettre sa petite touche. Ce sera surtout l'occasion de lui faire profiter de ce moment et pour qu'il y prenne réellement plaisir. L'idée est alors de créer l'association dans le cerveau pour rendre amusante une tâche rébarbative. Cela peut prendre quelques jours pour pouvoir devenir une habitude sans utiliser la force.

L'espace de liberté et les règles de la société 

En tant qu'adulte, nous, les parents, avons plus d'expériences que l'enfant et comprenons forcément les règles de fonctionnement de la société. Nous sommes surtout garants des règles et lorsqu'il y a une règle importante, nous nous demandons comme transmettre à nos enfants le respect de cette règle. Oui, car si nous avons tout un tas de règles dans la société, c'est sûrement parce qu'elles ont du sens. Elles ont besoin d'avoir un sens pour nous d'abord avant de les transmettre à nos enfants. Donc, il faut d'abord que nous nous posions la question sur le sens d'une règle, si elle est sensée ou pas.

Une parole positive apporte plus de résultats

En fait, il faut savoir que le cerveau a beaucoup de mal à comprendre la négation. C'est pourquoi lorsque nous lui demandons de ne pas faire telle ou telle chose, ce qu'il va retenir, c'est de le faire. Le "ne pas" implique beaucoup d'efforts pour lui. D'où, nous percevons souvent qu'il est têtu ou qu'il fait les choses pour nous embêter. Donc, la première étape pour se faire obéir par son enfant, c'est surtout de dire à notre enfant ce que nous attendons de lui, plutôt que ce nous attendons qu'il ne fasse pas. Et pour le dire, les questions sont plus préconisées, car elles sont plus puissantes. Cela conduira son cerveau au service de la recherche de la réponse à la question. La deuxième étape sera de le mettre en garde en amont, lui faire savoir les risques de ce qu'il est en train de faire en lui disant que cela pourrait vous nuire. 

L'enfant à la recherche de réponses

Pour se faire obéir par son enfant, ne pas avoir à lui répéter la même chose et s'assurer qu'il va faire ce que nous souhaitons qu'il fasse, il faut également songer à lui poser la question, lui demander ce qu'il pourrait faire pour éviter qu'il le refasse. Bien entendu, la réponse ne sera pas pour tout de suite, car il aura sans doute une sorte de bug au moment où nous lui posons la question. Il faut en effet, lui laisser le temps de réfléchir à une réponse. Au bout d'un jour, s'il ne nous revient pas avec une réponse, il faut lui rappeler la question. Il finira par trouver la solution par lui-même. Et dans ce cas, nous avons tous gagné. Ensuite, pour qu'il s'en rappelle de temps en temps, il est également essentiel que nous lui rappelions et lui démontrions à quel point nous sommes fier de lui.

 

Cet article vous a inspiré sur la manière dont vous éduquez vos enfants ? Découvrez l'intégralité de la méthode dans cette entrevue très enrichissante.
 

>> Pour d'autres entrevues inspirantes, abonnez-vous à notre chaîne Youtube
>> Suivez-nous pour de l'énergie au quotidien sur notre page Facebook et notre compte Twitter 
>> Téléchargez votre Cahier de Réinvention sur www.mindstep.tv
>> Entreprenez Votre Vie avec Sandrine & Nicolas sur www.jentreprendsmavie.com
 


3 commentaires

@

Ces articles peuvent vous intéresser

Le meilleur de soi au service de tous ! (avec Thomas d'Ansembourg)

Thomas d'Ansembourg, nous parle de la tension entre la sécurité de ce qu'on connait bien et la liberté de ce qu'on ne connait pas encore. Il partage avec nous aussi le...

Lire la suite

Comment trouver sa place dans le monde grâce à sa passion! Entrevue avec Ugo Monticone & Maximilien Roland.

Durant notre voyage à Bali, nous avons eu la chance de rencontrer Ugo & Max, 2 entrepreneurs québécois inspirants qui nous livrent leurs secrets et leurs challenges de leur vi...

Lire la suite

Avez-vous l'état d'esprit d'un aventurier ? (Entrevue avec Tom de Dorlodot)

Dans cette superbe entrevue, Nicolas de Vicq vous présente Tom de Dorlodot, un aventurier hors du commun! Champion de parapente, Tom vis une vie sensationnelle. Et si n...

Lire la suite

Tentés par le tantrisme ?

Dans cette entrevue je vous présente Eve Bizard , qui va nous parler du Tantra et comment il peut nous aider dans notre chemin de développement personnel ! Si vous êtes Tenté...

Lire la suite

Le Nouveau Jeu Economique

Il faut être aveugle pour ne pas voir qu’un changement radical de société est en train de s’opérer. Bienvenue dans la Nouvelle économie avec Michel de Kem...

Lire la suite

Holacratie : Comment faire tourner une entreprise sans managers? ( avec Bernard-Marie Chiquet )

L'holacra quoi !? Un monde sans managers est-il possible? Des entreprises où chaque individu joue son rôle principal ? Je vous présente Bernard Marie Chiquet, l'un des papa...

Lire la suite

La Solution Est En Vous

Sandrine rencontre Sylvain Carufel qui nous livre son histoire passionnante. Découvrez comment cet artiste québécois a su se réinventer pour littéralement faire expl...

Lire la suite

Lilou Macé - Vision d'une Globe Trotteuse sur la transition humaine et économique

Lilou Macé livre sa vision de Globe-Trotteuse sur la transition humaine et économique que nous vivons. Il s'avère que nous sommes en marche et en pleine transition vers une &e...

Lire la suite

Pierre Marcolini Réinvente le Chocolat Belge

Entrevue inédite avec Pierre Marcolini par Nicolas de Mindstep. Découvrez comment Pierre Marcolini a su réinventer le chocolat belge pour se propulser au top mondial des chocolati...

Lire la suite

Entreprendre sa vie, c'est assumer ses choix!

Dans cette vidéo géniale, Nicolas est en compagnie de Eric Behanzin, un coach vocal et entrepreneur inspirant.   Ce grand entrepreneur de la vie possède des clés incro...

Lire la suite

Comment Libérer l'Entreprise?

Pour quelles raisons est-il inévitable de changer les rapports salariés / entreprises ? Qu’ont a y gagner les deux parties ? Et si le bonheur commençait au travail ? D&eacut...

Lire la suite