Comment Libérer l'Entreprise?

Entrevues Inspirantes
01 Septembre 2015
1 commentaire

 

Laurent Ledoux manager au Ministère de la mobilité (Ministère du gouvernement belge) reçoit Nicolas de Vicq à Bruxelles pour échanger sur les nouvelles tendances du management en entreprise.

Il s’agit ici de se libérer des carcans du modèle économique qui met en avant uniquement le profit de l’entreprise. Dans ce modèle qui a vécu, le salarié n’a qu’une place d’exécutant. Laurent Ledoux propose une autre voie managériale qui allie philosophie et management. Ce qui est recherché avant toute chose c’est le bonheur des salariés. Contrairement à ce que notre expérience de salarié, de manager ou de dirigeant nous laisse croire, le bonheur des salariés apporte également un vent d’air frais en entreprise. C’est un rapport gagnant / gagnant. On parle d’entreprise libérée, on peut aussi comprendre cette libération de l’entreprise comme une entreprise où il fait bon travailler. Même s’il n’y a pas une recette unique pour atteindre le bonheur des salariés, Laurent Ledoux propose ses 3 ingrédients, 3 principes à mettre en place et respecter pour libérer l’entreprise :

  1. Veiller à respecter l’égalité de chaque membre de l’entreprise
  2. Veiller à ce que le développement personnel de chaque membre de l’entreprise soit une priorité (voire plus prioritaire que le développement de l’entreprise elle-même)
  3. Créer une culture de l’autonomie au travail

Revenons sur chacun de ces 3 principes.

L’égalité de toutes les personnes qui travaillent dans l’entreprise revient à gommer toutes les différences visibles à l’œil nu. Par exemple, en supprimant les bureaux fermés. Si toute l’entreprise travaille en open space (y compris bien entendu les dirigeants et les managers) on obtient davantage d’égalité moins de conflits hiérarchiques, moins de jalousie et moins de frustration. Cela amène les salariés à se sentir comme faisant tous partie de l’entreprise au même titre, comme étant chacun des moteurs de l’entreprise.

Le développement personnel du salarié lui apporte un plus grand équilibre, le met en confiance et lui permet de rayonner dans son entourage professionnel et personnel mais également de représenter l’entreprise de manière autrement plus dynamique. On a toujours plus de plaisir à côtoyer quelqu’un bien dans sa peau qu’un individu mal à l’aise et qui est là par dépit et non par envie.

Faciliter la création de l’autonomie c’est également accroître la confiance qu’on porte au salarié. Une mesure toute simple peut être par exemple de supprimer l’obligation de pointer. On ne vérifie plus les horaires de présence, on fait confiance au salarié. Laurent Ledoux appuie cette mesure par une définition plus claire des objectifs de chacun (au niveau individuel) et des objectifs de l’équipe. On vous fait confiance et en contrepartie voici ce qu’on cherche à atteindre. Le télétravail est une autre forme de mise en place de l’autonomie. En laissant la possibilité au salarié de travailler de chez lui (jusqu’à 3 jours par semaine), on lui permet de composer avec ses contraintes familiales, avec son besoin de parfois s’isoler pour réfléchir à un projet et le faire avancer. On peut également comme l’a mis en place le Ministère de la mobilité mettre à la disposition des salariés des bureaux « satellites » qui ne sont par conséquent pas dans l’entreprise mais pas non plus au domicile du salarié. Cela ouvre la possibilité du télétravail aux salariés ne disposant pas des conditions optimales pour en profiter à leur domicile. On peut aussi passer par un transfert des applications bureautiques et métier vers le cloud. Ainsi chaque salarié dispose des mêmes outils partout.

Autres mesures pour remettre le salarié sur la voie du bonheur : faire un état des lieux de ses activités en les comparant avec sa fiche de poste. S’il y a des conflits entre ces 2 situations qui mettent mal à l’aise le salarié, il faut les traiter rapidement et efficacement.

Enfin, il faut que les managers écoutent les membres de leur équipe. Laurent Ledoux utilise la technique de laisser le salarié réfléchir aux problèmes qu’il rencontre dans son travail, de le laisser proposer une solution et que les managers s’engagent à résoudre ces problèmes aussi rapidement que possible. On instaure ainsi un écosystème vertueux au sein de l’entreprise. Il est singulier de constater que c’est dans la fonction publique comme par exemple dans ce Ministère et à la Sécurité Sociale belge qu’on entreprend cette nouvelle façon de concevoir les rapports salarié / entreprise.    

Ce qu’il faut bien comprendre c’est que cette recherche du bonheur en entreprise n’est pas une utopie ou une mode. Elle représente l’avenir des rapports entre les salariés et l’entreprise. Cette façon de se réinventer demande une forme d’introspection. Une prise de recul par rapport à son travail. Avec un peu de distance on arrive à faire le point sur les sentiments que l’on a développé vis-à-vis de l’entreprise qui nous emploie. Cependant, ce n’est bien entendu pas la seule direction que l’on peut emprunter pour parvenir à travailler dans une " entreprise libérée ". L'entreprenariat est une autre de ces directions. Devenir son propre patron n’est assurément pas fait pour tout le monde mais pour certains c’est le déclic recherché pour repenser son rapport au monde du travail. Pour que le manager puisse libérer l’entreprise, il doit avoir la liberté de libérer, d'essayer de nouvelles méthodes de management.

En d’autres termes réinventer les relations au travail exige que les dirigeants de cette entreprise ne freinent pas des quatre fers. Entreprendre des changements dans le management tout en faisant face à des blocages internes ne permettant pas de libérer autant l’entreprise qu’on le souhaite. Pour que cette nouvelle philosophie puisse être déployée dans les services, fonctionne et surtout perdure il faut impérativement une véritable volonté des dirigeants de l'entreprise. Ceux qui mettent en place ce type de management considèrent ce tournant comme inévitable et souhaitable pour faire fonctionner encore mieux les entreprises.

Pour revenir aux 3 principes (de respect de l’égalité des membres de l’entreprise, de volonté de laisser le salarié se développer du point de vue personnel, d’autonomie), il faut les voir comme des moteurs, des boosters du salarié.

  1. Le respect de l’égalité de chacun donne l'envie de prendre des initiatives.
  2. Le développement personnel du salarié donne les capacités de prendre des initiatives.
  3. L'autonomie donne l'espace de jeu pour prendre ces initiatives.

Au final, l’entreprise investit dans ses forces vives qui le lui rendent bien. En effet ce triple coup de boost apporte à l’entreprise de la part du salarié plus de créativité et plus d'innovation. Ce surcroît de matière grise libérée et concentrée sur les besoins de l’entreprise génère une plus grande capacité à développer de nouvelles idées, de nouveaux concepts, de nouveaux produits, un nouveau positionnement sur les marchés ciblés par l’entreprise. Cela peut sembler idyllique mais en vérité c’est une condition de survie de l’entreprise. Cette entreprise libérée qui se nourrit du bonheur au travail est également une profonde demande des salariés. Les gens recherchent du sens au travail. Ce que l’entreprise se doit désormais d’apporter à ses futurs et actuels employés c’est un environnement propice pour permettre à chacun de trouver le sens du travail.

En conclusion Laurent Ledoux vous invite à vous aussi vous libérer en vous donnant les conseils suivants: 

- Premier conseil : il faut apprendre à s’écouter pour savoir à quel endroit on se sent le plus heureux, le plus utile à la société. Le bonheur consiste à être en relation positive avec ce qui nous entoure en apportant sa contribution à la société. Ce bonheur peut passer par la création de son entreprise ou en prenant le parti de faire évoluer de manière positive l’entreprise dans laquelle on travaille. Chaque individu doit découvrir ce qui lui donne de l’énergie, ce qui le motive.

- Deuxième conseil : il faut entrer dans une forme d'harmonie avec ceux qui nous entourent (les collègues, les êtres humains en général et la nature)

- Troisième conseil : il faut être conscient que cette recherche de l'harmonie peut passer à certains moments par des combats, des conflits qui sont tout à fait naturels.

En espérant que cet article et cette vidéo vous amènent sur le chemin de votre propre réinvention.
 

>> Pour d'autres entrevues inspirantes, abonnez-vous à notre chaîne Youtube
>> Suivez-nous pour de l'énergie au quotidien sur notre page Facebook et notre compte Twitter
>> Téléchargez votre Cahier de Réinvention sur www.mindstep.tv
>> Entreprenez Votre Vie avec Sandrine & Nicolas sur www.jentreprendsmavie.com

 

A propos de l'auteur

Nicolas de Vicq

Nicolas de Vicq

1 commentaire

@

Ces articles peuvent vous intéresser

WeShift, mode d'emploi du changement (avec Edouard Mondron)

Nicolas de Vicq vous présente Edouard Mondron, réalisateur et co-fondateur du projet We Shift qui propose un véritable mode d’emploi du changement. Dans ce t&eacut...

Lire la suite

Entreprendre sa vie, c'est assumer ses choix!

Dans cette vidéo géniale, Nicolas est en compagnie de Eric Behanzin, un coach vocal et entrepreneur inspirant.   Ce grand entrepreneur de la vie possède des clés incro...

Lire la suite

Le meilleur de soi au service de tous ! (avec Thomas d'Ansembourg)

Thomas d'Ansembourg, nous parle de la tension entre la sécurité de ce qu'on connait bien et la liberté de ce qu'on ne connait pas encore. Il partage avec nous aussi le...

Lire la suite

Réussir sa reconversion professionnelle (avec Edith Lassiat)

Dans cette entrevue je suis en charmante compagnie avec Edith Lassiat la coach des femmes solaires !  Là où elle nous explique : - Comment ses compétences l'ont accompagn...

Lire la suite

Éduquer ses enfants dans la joie !

Dans cette vidéo fantastique , Nicolas est en compagnie de Tarisayi de Cugnac, une spécialiste en parentalité positive et en développement de l'enfant....

Lire la suite

La force du mental pour accomplir ses projets et ses rêves (avec Brigitte Simon )

Nicolas a extrait pour vous quelques pépites de l'histoire extraordinaire de "Brigitte Simon" tennis women de renommé internationale et vous les offre pour vous inspirer !...

Lire la suite

Tentés par le tantrisme ?

Dans cette entrevue je vous présente Eve Bizard , qui va nous parler du Tantra et comment il peut nous aider dans notre chemin de développement personnel ! Si vous êtes Tenté...

Lire la suite

L'écoute profonde de soi - Entrevue avec Anne van Stappen

Sandrine Vandenbossche nous présente Anne van Stappen qui nous explique comment elle a pu développer une puissance personnelle à travers la communication non violente....

Lire la suite

Comment trouver sa place dans le monde grâce à sa passion! Entrevue avec Ugo Monticone & Maximilien Roland.

Durant notre voyage à Bali, nous avons eu la chance de rencontrer Ugo & Max, 2 entrepreneurs québécois inspirants qui nous livrent leurs secrets et leurs challenges de leur vi...

Lire la suite

Holacratie : Comment faire tourner une entreprise sans managers? ( avec Bernard-Marie Chiquet )

L'holacra quoi !? Un monde sans managers est-il possible? Des entreprises où chaque individu joue son rôle principal ? Je vous présente Bernard Marie Chiquet, l'un des papa...

Lire la suite

Comment se lancer dans un projet d’entreprise sans se planter ?

L'entreprenariat, c'est comme un sport extrême à l’instar du Base Jump. Si vous n'avez pas fait de recherches au préalable ou identifié les risques, faire ...

Lire la suite