Réussir sa reconversion professionnelle (avec Edith Lassiat)

Entrevues Inspirantes
15 Septembre 2016
3 commentaires

 

Dans cette entrevue, je suis en charmante compagnie avec Edith Lassiat. Nous sommes dans la propriété d’Edith au logis de Chassagne,  en Charente maritime et c’est tout simplement magique. Et j’avais vraiment très envie de vous présenter Edith qui est une femme solaire et qui est d’ailleurs la coach des femmes solaires avec une énergie qui est tout simplement débordante, abondante et très agréable. 
 

Est-ce que tu peux expliquer en deux ou trois mots ce que tu offres aujourd’hui au monde en termes de valeur ?

Edith Lassiat - Alors, quand je dis que je suis la coach des femmes solaires, je dis souvent que j’ai 120 ans. J’ai 120 ans je sais que ça ne se voit pas mais j’ai déjà vécu quatre carrières, je suis dans ma quatrième carrière et je me suis rendue compte que les sens même de ce qui m’animait c’était de vivre intensément, de rayonner et de partager ce rayonnement pour aider les gens à trouver leur propre solarité, leur propre source de rayonnement. Donc quand je suis devenue coach des femmes solaires suite à trois autres métiers qui m’ont beaucoup pris à des hauts niveaux c’était me dire comment je peux transmettre ce goût de vivre, ce goût de rayonner, d’inspirer, d’aller au bout de soi pour que la vie qu’on vit, on a une à la fois, pour ce qui croit qu’il y a plusieurs c’est encore mieux mais en tout cas celle que l’on vit là, comment en faire mieux avec tout ce qu’on a dans sa vie et en soi.

C’est magnifique ! Edith parmi les gens  qui nous regardent, tu sais il y a peut être des personnes qui sont dans une période de transition. Il y a dans notre époque énormément de personnes qui sont appelaient à offrir plus de valeur, aller à la rencontre d’eux même. Et tu m’as expliqué lors du repas hier soir et ce matin on a beaucoup changé ici dans le jardin, le fait que tu as vécu plusieurs métiers que tu viennes de le préciser. Quel était ce chemin ? et comment ce que ça t’as amené aujourd’hui à qui tu es au plus profond de toi-même ?

Edith Lassiat - Le chemin, si on le voit en vue d’avion, on peut dire que c’est étonnant, j’ai fait 20 ans de marketing à haut niveau parce que j’ai été notamment longtemps dans le luxe quartier de Saint Laurent puis j’ai travaillé à l’expansion avec Jean Louis Servan Shreiber, j’ai beaucoup travaillé partout dans le monde, j’ai vécu à New York, j’ai beaucoup travaillé au Japon partout dans le monde, j’ai énormément voyagé pendant 20 ans. Et ensuite j’ai eu envie d’explorer quelque chose qui était très profondément enfuit en moi, j’avais 39 ans j’avais déjà un parcours étonnant et je me suis dit il y a quelque chose d’autre à vivre, je ne me vois pas prolonger cette trajectoire, il y a autre chose à vivre. J’ai été cherché au cœur de moi et il y avait notamment l’artiste. Et l’artiste en moi s’est réveillé. Et les hasards de la vie comme dit Einstein : « le hasard c’est Dieu qui joue aux dés. » mais les hasards de la vie ont fait qu’à 39 ans j’ai failli perdre mon œil gauche et j’ai rencontré une chamane qui m’a dit Edith l’œil gauche il a quelque chose à te dire qu’est ce que tu ne veux pas voir et j’ai très vite considéré que la partie gauche c’était ma partie créative ce qui est piloté par le cerveau droit et donc j’ai laissé monter en moi ce profond désir de peindre, je suis entrée dans un atelier de la renaissance, j’ai appris à travailler comme les maitres de ce qu’on appelle « le quattro cinto » les années 1450 en Italie et j’ai appris à peindre comme les anciens. Donc j’ai fait mon premier virage en écoutant à la fois mon corps qui me disait « stop » et puis mon enfant intérieur qui me disait « mais tu as des dons, on va les explorer » et dès que j’étais dans ce premier cours, j’ai su que j’étais à ma place.

Et on pourrait dire que c’est un virage radical mais est ce qu’il est si radical que ça pour toi ?

Edith Lassiat - Et non ! Au début je me suis dit c’est radical, j’en avais même peur et je continuais à donner des cours à l’institut français de la mode et en faculté mais surtout très vite quand j’ai commencé à déployer mes propres  « talents artistiques », je me suis trouvé exposer  au Etats-Unis pourquoi ? Parce que la femme de marketing en moi elle est venue apporter quoi ? Comment aller parler de quelque chose aux autres ? Comment créer un beau dossier de presse ?  Comment créer un site internet ? Je me suis appuyée dans mon côté artiste sur mon premier métier qui était un savoir faire et un savoir mettre en lumière.

Donc tes compétences t’ont accompagné dans cette transition, ce n’est pas un virage où on laisse de côté toute une partie de sa vie pour passer à autre chose. C’est du « et » plutôt que du «ou ».

Edith Lassiat - Alors, au début c’était une rupture quand même. Un jour je me suis dit maintenant il faut que tu choisisses et j’étais dans ma grande armoire de bureau où il y avait toutes mes vidéos de cultures pub, de capitale qui était tout ce que j’ai regardais pour enseigner, j’avais fait des séquences pour enseigner d’une façon créative le marketing, le monde actuel comment on peut communiquer. Et je me suis maintenant il faut que tu choisisses Edith et là j’ai été en larmes, j’ai dit il faut que tu jettes, tu ne gardes que les pures, tu ne gardes que l’essentiel, j’ai gardé 10% j’ai jeté tout le reste. Et comme par hasard deux mois après j’avais une exposition aux états unis c'est-à-dire qu’il a fallu quand même à un moment que je fasse un choix.

C’est le pouvoir de la décision qui amène à autre chose !

Edith Lassiat - Oui mais les 10% que j’ai gardé c’est un savoir faire, un savoir dire, un savoir communiquer puis après je suis mise là aussi dans le « et » j’avais donc ce talent marketing, l’écriture et la peinture et je rends compte qu’il n’y a pas de hasard. Quelqu’un qui crée un magasine en ligne exporevue.com et très vite je m’associe à ce projet et je deviens critique d’art parce que là il avait l’écriture je me suis occupée du marketing du site et l’art donc j’ai commencé à tricoter tout ça, je l’ai tressé. Puis en parallèle l’art m’a amené au cœur de moi, m’a amené au développement personnel. Plus on crée, plus j’allais au cœur de l’essence même de ce qui m’animait, plus je me suis rendue compte que c’était un petit peu complexe à l’intérieur et là j’ai démarré tout un travail de développement personnel que la chamane que j’avais rencontré quelque années avant m’avait dit est important pour moi donc j’ai tiré un fil et là aussi ça était du « et » c'est-à-dire que l’écriture sur d’autres artistes, l’art puis sa compréhension de moi-même  et de mon histoire ça était encore un enrichissement pour arriver maintenant à 120 ans en fait j’en ai pas 120 ans mais dans ma troisième quatrième carrière à pouvoir devenir la coach que je suis devenue c'est-à-dire comment toute cette évolution organique, cette croissance personnelle qui se fait d’écoute de soi, du monde, du corps de tous les messages au service de quelque chose peut être utile au autre. Et la femme solaire que j’ai du prendre un certain temps pour accepter, car rayonner est une chose mais dire j’accepte rayonner c’est autre chose. S’appeler la coach des femmes solaires c’était un challenge pour moi, mais qui es-tu pour rayonner ? J’ai mis du temps au début et c’est les autres  qui m’ont renvoyé ça.

C’est ça, il y a souvent un complexe qui s’installe au départ qu’on appelle parfois le complexe de l’imposteur ou il y a d’autres noms et peut être que d’ailleurs les gens qui t’écoutent sont entrain de se dire j’ai ce talent en moi, j’ai des choses à explorer, mais qui suis-je pour aller à la rencontre de ce là. Et finalement à travers ce parcours, tu les invites à aller explorer ça. C’est ça qui est intéressant quand on rayonne comme toi, c’est qu’on donne la permission aux autres d’en faire de même.

Edith Lassiat - C’est ça qui est essentiel, c’est ça qui m’a beaucoup interpelé c’est que personne ne m’imagine timide pourtant je suis une timide mais j’ai du beaucoup le dépasser. Mais ce qui m’a souvent permis et c’est le cas de beaucoup de personnes autour de nous qui ont une belle notoriété c’est de se dire finalement c’est le regard des autres qui à un certain moment va nous permettre de dire « ah oui quand même donc je représente ça  et s’autorisait à l’assumer et à le dire au monde ». Donc le conseil que je peux vous donner : c’est travailler à la fois de l’intérieur et en ayant un regard sur l’extérieur avec discernement et intelligence, c’est d’abord de l’intérieur quel est votre rayonnement, quelle est votre puissance, qu’est ce qui vous anime, qu’est ce qui vous fait vibrer, quels sont les talents au fond de vous qui souvent reviennent à votre enfance là vous aviez naturellement des aspirations, des envies et ensuite quel est le regard que des gens bienveillants que vous admiraient, que vous respectaient vous renvoie de vous et avec cette double lecture, mais encore une fois je ne parle pas du regard des autres, je parle de quelques choses de très précis : quand quelqu’un qu’on respecte vous dit « tu sais tu m’a pas beaucoup apporté dans la vie et tu m’étonnes vraiment et ce que tu fais me parle beaucoup ce n’est pas pareil que chercher la reconnaissance auprès des autres, c’est accepter une reconnaissance naturelle et qu’on va petit à petit s’autoriser à reconnaître pour qu’elle soit un rayon de plus à notre soleil. 

Et toi qui rayonne autant aujourd’hui, quel est le chemin que tu as envi d’emprunter pour la suite parce que tu as déjà 120 ans j’espère qu’il te reste encore au moins la même chose pour pouvoir accomplir de belles choses. Comment est ce que tu vois les années qui viennent en termes de rayonnement ? 

Edith Lassiat - Et bien je les vois d’abord comme accepter pleinement le sens de ma vie. Je pense que je suis une femme très gâtée par la vie. J’ai eu comme tout le monde des galères, des grosses, on a faillit tout perdre, j’ai traversé des choses qui ne sont pas faciles, je n’ai pas eu que du rose loin de là mais ce que je veux dire que globalement je considère que la vie m’a énormément gâtée, j’ai pu explorer beaucoup de métiers, j’ai pu explorer des cultures différentes, j’ai pu aller à l’intérieur de moi grâce au développement personnel il y a des chamanes, des personnes qui m’ont apporté des éclairages extraordinaires. Et je me dis si que j’ai reçu tout ça c’est pour en faire quelque chose. Et je pense qu’aujourd’hui ce que je ressens c’est un désir et une responsabilité. Le désir c’est d’aller plus loin dans l’authenticité dans ce que je peux aider les autres, les femmes et les hommes. Mais je me dis que c’est toute cette richesse que la vie m’a offerte que je dois repartager par mon travail de coaching, par mon travail d’écriture et juste simplement en étant au plus profondément qui je suis. Par ailleurs j’ai une fille qui a 23 ans et un fils de 28 ans et pour qu’ils aient la puissance de leur vie, ce n’est pas par les mots que je vais les transmettre c’est par qui je suis. Donc aujourd’hui je considère que mon devoir principale est d’être la plus authentique et la plus inscrite dans ma puissance féminine pour irradier et apporter de la lumière et de la valeur et du goût, si je peux être contagieuse.

On est convaincu que le meilleur est en soi et le chemin le plus long c’est celui qui va du mental au cœur parce que le mental nous freine et c’est juste accepter que vous avez quelque soit votre histoire, quelque soit les difficultés que vous pouvez traverser. Tout est au cœur de vous, plus vous vous connecterez au cœur de vous, plus vous aurez la possibilité d’aller autoriser cette richesse infinie qui est au cœur de vous à se libérer. Vous n’allez pas aller la chercher, vous allez juste ouvrir les portes et détricoter ce qui l’empêche, détricoter l’armure en fait et elle va se libérer. Chaque femme et chaque homme porte le sacré en soi. Et le dernier conseil que j’ai envie de dire qui correspond vraiment à la lignée de ce que tu fais avec Sandrine c’est ouvrez vous l’esprit et le cœur et apprenez en permanence, c'est-à-dire on est dans une époque fabuleuse, la physique antique, la génétique tout est entrain de consolider la conscience que nous avons que tout est possible que tout est relié et qu’il n’y a pas de limites. Mon père dit : nul n’enferme l’esprit. Nous n’avons pas de limites, allez contacter ça c’est au cœur de vous, détricotez l’armure et là vous allez trouver votre puissance qui est comme un flux. 

Waw que demander en plus! Edith pour les gens qui ont envi d’en savoir plus sur toi. Il y a probablement énormément de femmes solaires ou pré solaires qui sont entrain de regarder cette vidéo, où est ce que ces personnes peuvent vous trouver ? 

Edith Lassiat - Alors sur le « Happy-life-lab.com », sur ma page Facebook «  La coach des femmes solaires » et puis j’ai fait beaucoup de programmes en fait j’ai construit des programmes et des suppléments pour vous accompagner. 

Vous savez très bien que ce type d’informations peut aider les gens que vous aimez autour de vous, donc avec le cœur partagez là parce que vous savez comme moi qu’il y a énormément de personnes qui sont en attente de remettre du sens et voilà on est tous en chemin. Alors je vous encourage à faire vivre cette vidéo sur la toile magnifique du web.
 

>> Pour d'autres entrevues inspirantes, abonnez-vous à notre chaîne Youtube
>> Suivez-nous pour de l'énergie au quotidien sur notre page Facebook et notre compte Twitter  
>> Téléchargez votre Cahier de Réinvention sur www.mindstep.tv  
>> Entreprenez Votre Vie avec Sandrine & Nicolas sur www.jentreprendsmavie.com

A propos de l'auteur

Nicolas de Vicq

Nicolas de Vicq

3 commentaires

@

Ces articles peuvent vous intéresser

Éduquer ses enfants dans la joie !

Dans cette vidéo fantastique , Nicolas est en compagnie de Tarisayi de Cugnac, une spécialiste en parentalité positive et en développement de l'enfant....

Lire la suite

Le meilleur de soi au service de tous ! (avec Thomas d'Ansembourg)

Thomas d'Ansembourg, nous parle de la tension entre la sécurité de ce qu'on connait bien et la liberté de ce qu'on ne connait pas encore. Il partage avec nous aussi le...

Lire la suite

Entreprendre sa vie, c'est assumer ses choix!

Dans cette vidéo géniale, Nicolas est en compagnie de Eric Behanzin, un coach vocal et entrepreneur inspirant.   Ce grand entrepreneur de la vie possède des clés incro...

Lire la suite

La force du mental pour accomplir ses projets et ses rêves (avec Brigitte Simon )

Nicolas a extrait pour vous quelques pépites de l'histoire extraordinaire de "Brigitte Simon" tennis women de renommé internationale et vous les offre pour vous inspirer !...

Lire la suite

Tentés par le tantrisme ?

Dans cette entrevue je vous présente Eve Bizard , qui va nous parler du Tantra et comment il peut nous aider dans notre chemin de développement personnel ! Si vous êtes Tenté...

Lire la suite

L'écoute profonde de soi - Entrevue avec Anne van Stappen

Sandrine Vandenbossche nous présente Anne van Stappen qui nous explique comment elle a pu développer une puissance personnelle à travers la communication non violente....

Lire la suite

Comment trouver sa place dans le monde grâce à sa passion! Entrevue avec Ugo Monticone & Maximilien Roland.

Durant notre voyage à Bali, nous avons eu la chance de rencontrer Ugo & Max, 2 entrepreneurs québécois inspirants qui nous livrent leurs secrets et leurs challenges de leur vi...

Lire la suite

WeShift, mode d'emploi du changement (avec Edouard Mondron)

Nicolas de Vicq vous présente Edouard Mondron, réalisateur et co-fondateur du projet We Shift qui propose un véritable mode d’emploi du changement. Dans ce t&eacut...

Lire la suite

Holacratie : Comment faire tourner une entreprise sans managers? ( avec Bernard-Marie Chiquet )

L'holacra quoi !? Un monde sans managers est-il possible? Des entreprises où chaque individu joue son rôle principal ? Je vous présente Bernard Marie Chiquet, l'un des papa...

Lire la suite

Comment se lancer dans un projet d’entreprise sans se planter ?

L'entreprenariat, c'est comme un sport extrême à l’instar du Base Jump. Si vous n'avez pas fait de recherches au préalable ou identifié les risques, faire ...

Lire la suite

Le Nouveau Jeu Economique

Il faut être aveugle pour ne pas voir qu’un changement radical de société est en train de s’opérer. Bienvenue dans la Nouvelle économie avec Michel de Kem...

Lire la suite